Plan communal de sauvegarde

Le P.C.S. est le maillon local de l'organisation de la sécurité. Son objectif est de prévoir, organiser et structurer les dispositions à prendre pour faire face à un risque majeur. On ne peut pas tout prévoir, mais la planification, en ce qu'elle permet d'anticiper, est primordiale car elle réduit les incertitudes et les actions improvisées.

A Lésigny, les deux principaux risques naturels sont le risque de mouvement de terrain et le risque d'inondation.

Mais la commune est également soumise à d'autres risques naturels et industriels, comme le risque tempête, le risque de feux de forêt, le risque de transport de matières dangereuses. A des degrés moindres, le risque industriel et le risque nucléaire.

Le PCS répartit les rôles entre élus et techniciens municipaux, notamment ceux qui sont en astreinte :

  • pour la diffusion de l'alerte et l'information de la population,
  • pour l'accueil et l'hébergement des sinistrés s'il y en a,
  • pour toutes les questions pratiques, au premier desquelles figure la logistique.

Si vous avez des compétences pouvant s'avérer très utiles en situation d'urgence, signalez-vous en mairie comme électricien, conducteur d'engins, bucheron... plus généralement tous les corps de métier du bâtiment et des travaux publics. De même, si vous avez une profession en rapport avec l'assistance aux personnes.

Enfin, si vous possédez du matériel pouvant rendre service pendant la crise : tronçonneuses, bâches, pompes, groupes électrogènes, remorques, ... signalez­-vous aussi. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Adressez vous à la mairie, indiquez vos coordonnées téléphoniques. Précisez les compé­tences et les matériels que vous êtes susceptibles de mettre bénévolement à la disposition de tous en cas de crise.

Arrêté préfectoral mettant à jour la liste des communes pour lesquelles l’information sur les risques naturels et technologiques majeurs doit être délivrée aux acquéreurs et locataires de biens immobiliers

 
 

Prévenir pour mieux réagir

Document sur les risques majeurs
 

 

 
Retour vers le haut